Parcours entre Chaley et Saint-Rambert-en-Bugeycarte de france

Avril par eaux froides…

Avril par eaux froides…

Vous avez été nombreux sur les berges de la rivière depuis l’ouverture. Une rivière vivante avec des pêcheurs qui la côtoient, une dynamique halieutique qui fait plaisir à voir. N’en déplaise à ceux qui pensent le contraire.

Les conditions de pêche ont été similaires depuis le 13 mars jusqu’à présent. A savoir des débits relativement constants autour du module, mais une eau froide. La neige ayant joué un grand rôle dans tout cela. D’ailleurs malgré des températures bien au delà des normales de saison, très peu d’insectes ont éclos. Et c’est une bonne chose que la nature garde son rythme malgré le réchauffement climatique.

Évidemment, pas mal de poissons ont été touchés par de nombreux pêcheurs avec des retours positifs quand à leur état de santé. Des poissons en forme donc, y compris chez les ombres qui frayent encore, et ce depuis mi-février pour les premiers. Les premiers ombrets devraient pointés le bout de leur nez incessamment, après que les premiers alevins de truites aient été observés.

Côté travaux, la validation de la passe à dévalaison sur le grand barrage de Tenay a été acté par les services compétents. Merci au propriétaire pour cet ouvrage car ce dernier n’était pas obligatoire. Comme quoi, quand on travaille ensemble, c’est toujours mieux que de se tirer dessus à boulets rouges où de passer ces journées sur facebook à critiquer ce que fait l’autre sans pour autant faire mieux.

Par ailleurs, vu avez pu le constater, les arbres ont été débités sur Chaley en aval de la centrale hydroélectrique et les branches broyées. Tout ceci en attente des travaux d’automne. Le projet de la confluence avec la Câline à St-Rambert avance. Une date est prévue fin du mois pour présenter un projet à valider. Les travaux sont prévus en 2022.

Les niveaux d’eau sont tout à fait correct sur notre secteur pour la saison, et laisse présager un mois de mai sympathique. Évidemment, la mise sous cloche indirecte liée au covid de notre activité n’est pas une bonne nouvelle. Si l’on voit le bon côté des choses, les conditions actuelles ne sont pas très favorables à la pêche côté climat et température, et la baisse de fréquentation « reposera » les poissons. Gageons qu’avec une bonne pluie en mai et des températures plus douces, ce dernier s’annonce plutôt bien.

Pour les accros du moulinet, à bientôt au bord de l’eau !

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire