Parcours entre Chaley et Saint-Rambert-en-Bugeycarte de france

De l’eau aux Hôpitaux

De l’eau aux Hôpitaux

Quelques nouvelles du lac. Commençons par le frai du brochet. Des couples ont été observés fin mars au petit lac et vers le 20 avril au grand lac côté entrée. Le frai est donc étalé. Ce qui confirme également un frai tardif aux Hôpitaux du fait de sa situation encaissée et des volumes d’eau qui mettent plus de temps à se réchauffer.

Concernant l’observation du frai, on ne peut pas se tromper car généralement on aperçoit une grosse femelle accompagnée d’un ou plusieurs mâles qui se suivent et restent très très proches le temps de …

Pour vous donner un aperçu, voici une vidéo réalisée dans un milieu similaire au nôtre.

Pour la visionner, cliquer sur le lien suivant :

https://youtu.be/2m3QrqM-D60

A ce sujet, les observations des pêcheurs sont les bienvenues que ce soit pour le frai, la présence de prédateurs non désirés ou autres. Ne pas hésiter à nous contacter pour nous en faire part (coordonnées sur notre site). Être pêcheur, c’est aussi être acteur !

Petite ombre au tableau, quelques brochets ont été retrouvés morts courant Avril avec des marques ne laissant aucun doute sur les coupables… les cormorans (encore présents à cette période) ont profité des rassemblements lors de la période du frai qui plus est dans peu d’eau. L’AAPPMA demandera la prolongation de la période de tirs à la préfecture pour 2022 afin de limiter au maximum la prédation pendant cette période sensible.

Cette année, le lac ne manque pas d’eau avec à l’heure actuelle de l’eau jusqu’au parking et quelques barques bien remplies. Les prairies sont largement inondées et vont permettre aux alevins un développement optimal le temps que le lac baisse.

Photo prise le 28 avril. Depuis le lac a pris 2 m avec la digue sous l’eau.

Concernant le petit lac, il n’y a plus d’accès possible en voiture. Un arrêté préfectoral a été pris suite à la demande de la commune de la Burbanche en raison du risque de chutes de pierres. L’accès reste possible à pieds en vous garant vers le passage à niveau.

A ce sujet, un projet de chenal est prévu pour relier les deux lacs et permettre une communication beaucoup plus longue dans le temps.

Depuis le 1er Mai, le brochet est ouvert et l’ouverture du sandre approche (1er Juin). Si vous observez des sandres posés sur le fond, il est interdit de les pêcher pour la simple et bonne raison qu’ils sont sur leurs frayères et donc très vulnérables.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, le mâle appelé charbonnier pendant le frai attaque tout ce qui s’approche du nid. Il reste environ 2 semaines dessus afin de le protéger de tout intrus. Les pêcher volontairement à cette période est, vous vous en doutez, irresponsable.

Pour la visionner, cliquer sur le lien :

https://youtu.be/pjl2_-T0WJo

Nous vous rappelons qu’une fenêtre de capture a été mise en place cette année (explications détaillées sur notre site) afin d’optimiser la reproduction et l’équilibre des populations sur le lac.

Il est très important de bien remettre à l’eau les poissons pour bien pratiquer le No Kill. La remise à l’eau dans de bonnes conditions est un acte essentiel qu’il faut maîtriser afin de préserver la ressource. Elle est malheureusement parfois négligée ou mal pratiquée par méconnaissance. Pour y pallier, voir notre fiche « conseils de remise à l’eau » accessible en cliquant sur le lien suivant :

http://www.peche-albarine.com/wp-content/uploads/2021/02/Conseils-de-remise-%C3%A0-leau.pdf

1 réponse

  1. Toujours des articles circonstanciés, de qualité, et qui font état de l’amour porté à cette belle rivière. C’est pour ma part avec un immense plaisir que je vais retrouver prochainement l’Albarine pour quelques jours après plus de 2 ans d’éloignement géographique.
    J’espère par ailleurs que la forte montée des eaux n’a pas trop altéré les populations juvéniles.

Laisser un commentaire