Parcours entre Chaley et Saint-Rambert-en-Bugeycarte de france

Un temps et des couleurs de saison.

Un temps et des couleurs de saison.

Si l’Albarine était basse, les poissons en ont profité grâce aux éclosions nombreuses d’insectes. Côté basse Albarine, malgré la faiblesse des débits, la rivière n’a pas daigné sécher davantage.

Entre Argis et St-Rambert…

Mais il fallait de l’eau, la période de reproduction approchant à grand pas…

Et c’est chose faite depuis aujourd’hui dimanche 5 novembre, où les précipitations ont fait gonflé la rivière à 10 mètre cube. L’eau a charrié des feuilles en quantité qui s’étaient déposées sur le fond de la rivière.

En fin de journée, l’eau avait repris une apparence plus limpide. Inutile de vous dire que les poissons ont dû ouvrir grand la bouche, et que certains ont entrepris leur mouvement migrateur dans la foulée.

Ouverture des vannes donc, comme ci-dessus à Chaley ou encore à Argis et à St-Rambert.

Dans les gorges, où les blocs ont été posés récemment au niveau de la centrale hydroélectrique, il y a eu du mouvement !

Un débit un peu plus conforme à la saison !

Les saules en auront profité jusqu’au bout, et les pousses sont encore bien vertes. Un secteur ci-dessous qui a été retracé en 2013.

Le réservoir de Chaley n’en sera que plus joli et les poissons plus actifs !

Pas commode !

Eh oui la reproduction n’est pas loin, et en terme de robe, l’omble de fontaine assure !

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire